Le Dossier du mois ( Octobre 2018) par le Dr E. Opoix, Présidente de la Commission Entraide du CDOM

Dr Jol.. ,médecin généraliste libérale, 48 ans, installée depuis 18 ans avec une activité professionnelleimportante.

1er contact en 2012 avec la commission Entraide  du CDOM:
à la suite d'un cancer du sein ayant nécessité  chirurgie + radiothérapie + chimiothérapie
Situation personnelle : 2 enfants, divorce en cours

Conseil de l’entraide :

  • explication sur les règles de prise en charge  de la situation d'arrêt de travail ( envoyer bulletin de situation et l'arrêt de travail à la CARMF et à l’assurance privée) ,
  • Contacter les assurances en cours : prêt maison, aide au bilan financier du cabinet, soutien moral

Revue à 3 mois : pas de problème financier, traitement en cours

Revue en fin 2014 :

  • Son état de santé physique et moral se dégrade: asthénie majeure + problème cardiologique:  Arrêt de travail,  Le divorce en cours  se passe mal (maison vendue mais argent consigné par le juge)
  • Elle vit avec un nouveau compagnon au salaire modeste
  • Elle est remplacée de façon irrégulière ( touche 30 % des honoraires: insuffisant)

Problématique posée :

  • L' assurance privée est  insuffisante avec prise en charge uniquement pour les 90 jours de carence de la CARMF : l’assurance met la situation actuelle sur le compte des suites du cancer et ne veut pas indemniser ce nouvel arrêt de travail
  • Indemnité CARMF : 90 jours de carence
  • aucun revenu pendant 3 mois avec des frais de cabinet qui courent
  • dette de 10000 euros

 Conseil de l’entraide :

  •  faire appel de la décision de l’assurance privée de refuser la prise en charge aen faisant établir un nouveau certificat du cardiologue du  CHU et du médecin traitant
  •  faire un dossier au FAS (fond d’action sociale) de la CARMF: rendez vous pris avec un  conseiller CARMF
  •  dossier de demande d’entraide au Conseil National
  •  entraide d’urgence du conseil départemental
  •  lettre du CDOM à l’administration fiscale pour remise ou étalement de la dette

Résultat:

Il est accordé une aide couvrant les dettes par le FAS de la Carmf etpar l'Entraide Nationale . L’appel auprès de l’assurance privée a été gagné, ce qui a permis d’attendre les indemnités CARMF

Revue à 3 mois pour recherche solution perenne :
Elle n’a plus de dette, est toujours en arrêt de travail, vit avec les indemnités journalières de la Carmf et avec 30 % des honoraires de remplacement
le Dr Jol…n'était pas sensibilisée  à la comptabilité et à la gestion de son cabinet : elle déléguait à son expert comptable et travaillait beaucoup.
On évalue avec elle le bilan des ses dépenses professionnelles et l'estimation de ses besoins personnels :
Il en résulte :4500 euros de frais professionnels mensuels et pas d’assurance possible supplémentaire,
Elle craint risque de récidive de son cancer ,et il n'y a pas de possibilité de revoir ses assurances.
On discute des diverses possibilités : poursuite du cabinet, médecine salariée

En Juin 2015 : Le Dr Jol a fermé son cabinet libéral , est embauchée pour un poste de médecin salarié plein temps ,
Elle va bien

 

A retenir :

  • se rappeler qu’il faut toujours envoyer un AT à la CARMF ( dans le mois suivant le début d’un AT ou dans les 15 jours si maladie récidivante) et être à jour des ses cotisations CARMF pour pouvoir toucher des IJ à 90 Jours
  • Nécessité d’avoir des assurances privées complémentaires suffisantes et réévaluées tous les 5 ans en fonction de sa situation pour les frais professionnels et les revenus personnels, et ce dès l’installation.
  • demander de l’aide si nécessaire assez tôt si on se sent en difficulté : rôle de conseil, d’aide financière si nécessaire après évaluation individualisée.

La maladie ou l’accident ne préviennent pas !